Désencombrer son habitat

Désencombrement

Je ne sais pas vous, mais là, avec ce temps morose qui dure depuis des semaines maintenant (et oui, la Belgique est un beau pays, mais qu’est-ce qu’il peut pleuvoir pendant des jours et des jours…), je commence à saturer… je me sens épuisée avec cet hiver qui n’en fini pas, je suis dépassée par la moindre activité ou tâche que je dois entreprendre et ça commence par mon intérieur qui me fatigue à un point pas possible!

Bon, ce n’est pas nouveau, je sais que, au fil des années, j’ai accumulé beaucoup trop d’affaires, comme la plupart d’entre nous d’ailleurs! Et à un moment, essayez de faire rentrer un pied chaussant du 43 dans un 38, ben ça veut pas ou ça fait très mal! 

Et bien, c’est ce qui arrive à nos habitations… À force d’y faire entrer des objets en tous genres et bien souvent inutiles, elles finissent par déborder… et par avoir mal également. 

Seulement voilà, on ne s’en rend tout simplement pas compte, mais un habitat malade, ben ça finit par nous rendre malades aussi! 

Le constat…

Nous sommes, en grande majorité, entrés dans un cercle vicieux! 

Nous avons trop de choses qui pompent notre énergie à force de devoir les ranger ou de les caser à un endroit X parce qu’en fait, elles n’ont pas de place déterminée. Il faut nettoyer et entretenir tout ça, et ça nous prend un temps et une énergie de dingue chaque jour, chaque semaine… on range d’un coté et le bazar revient illico d’un autre. Le conjoint et les enfants n’y prête même pas attention et hop, le dessus de la commode est à nouveau rempli sans qu’on n’y est rien vu, et au final, vous baissez les bras à votre tour et vous y rajoutez une petite couche également… À quoi bon faire des efforts si personne n’y met du sien finalement! Je suis certaine que vous connaissez la rengaine! 

Et votre santé dans tout ça? On en parle?
Comment vous portez-vous? 

Vous êtes épuisée en permanence, vous êtes constamment sous stress pour tous gérer ou parce que vous ne gérer plus rien justement, vous vous prenez la tête avec votre chéri pcq vous avez perdu cette facture à payer en urgence et que peut-être même il est trop tard et que vous allez devoir payer des intérêts de retard et, dans l’énervement, vous finissez par disputer les enfants pour la caisse de légos éparpillés dans toute la maison! 

Non, je ne suis pas cachée dans un coin de votre cuisine pour vous surveiller, non, je n’ai pas installé des caméras chez vous et non, je n’ai pas des dons de voyance… c’est juste que l’effet «encombrement», chez vous, comme chez moi, ben… il a les mêmes conséquences! 

Selon le degré d’encombrement et d’emprise qu’il a sur vous, on peut aller du simple «Ras-le-bol» jusqu’au burn-out! Oui, oui, vous lisez bien! Et je ne parle même pas d’éventuelles séparations liées à ce phénomène… ça peut aller vraiment très, très loin! 

Alors, quelle solution?

En terme de solution, vous l’aurez compris, ce sera d’évacuer le superflu de votre habitation. Votre maison devenue plus légère, votre esprit le sera également et vous récupérerez de l’énergie, du temps, voir de l’argent!… Mais cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique malheureusement et il va falloir passer par quelques étapes indispensables pour que votre démarche soit efficace et dure sur le long terme. Mais ça, on en reparlera dans un autre article.

La première étape, non-négligeable, est d’accepter ce qui est! 

Non, vous n’êtes pas seul.e dans cette situation… 2 habitations sur 3 souffrent de ce phénomène d’encombrement. Oui, oui, 2 sur 3! C’est énorme! 

C’est aussi l’acceptation de se prendre en main et d’agir à la source. C’est-à-dire de se décider à faire sortir le surplus de chez vous. 

Ça ne veut pas dire que vous allez vivre dans une habitation de moine bouddhiste, mais simplement, revenir à l’Essentiel… à VOTRE essentiel! Car les besoins de votre voisin ne sont pas les mêmes que les vôtres et donc, à chacun son désencombrement! 

Cette première étape franchie, il vous faudra effectuer un état des lieux et évaluer la situation pour mettre en place un plan d’action. C’est là qu’on va commencer à se retrousser les manches et à y voir plus clair! 

L’idée de cet état des lieux est de sonder votre intérieur pour mettre le doigt sur les points stratégiques qui font mal… Aïe, ouïe… il va y en avoir quelques-uns! Vous allez vite vous rendre compte également que beaucoup d’objets ne se trouvent pas au bon endroit, dans la bonne pièce… la brosse à cheveux de Solène dans la cuisine, le pantalon de Jeremy dans le salon, etc, etc… 

Le plan d’action va vous permettre de planifier votre désencombrement. Inutile de vouloir vider votre habitation en un week-end! C’est tout bonnement IM-PO-SSI-BLE

De un, vous allez très vite vous décourager devant l’ampleur du chantier, de 2, le temps vous manquera! 

Comme on ne traverse pas une rivière en un seul bon, mais en y plaçant des galets pour ne pas se mouiller les pieds, on va désencombrer petit-à-petit.

Plusieurs méthodes sont possibles et vous en trouverez bon nombre sur le web. A vous de trouver celle qui vous convient, mais voici déjà quelques pistes qui ont fait leurs preuves. 

Vous pouvez travailler pièce par pièce ou par familles d’objets, qui sera une méthode plus émotionnelle comme le conçoit Marie Kondo, la papesse du désencombrement, ou les 2 en même temps, mais là, on commence à entrer dans la catégorie supérieure! 😉 

Pour voir un effet immédiat, je vous conseille de commencer par une petite pièce, genre les toilettes (si, si, elles peuvent aussi subir un encombrement massif) et la salle de bain qui est une pièce de votre habitation qui ne contient pas forcément des objets qui vous tiennent à cœur. On reste dans l’utilitaire et c’est donc plus facile de vider sa salle de bain que sa bibliothèque ou son dressing dans lesquels on a pleins d‘objets «souvenirs». 

Une petite astuce… pour chaque objet, demandez-vous:

  • Est-ce que cet objet me procure du plaisir?
    Est-ce que je l’apprécie vraiment?

> Oui, vous le gardez.
  > Non, vous l’éliminez d’office!

Si oui, à la question 1:

  • Est-ce que je l’utilise régulièrement?

  > Oui, vous le gardez.
> Non, se poser vraiment la question de savoir si on peut l’emprunter en cas de besoin ou si on a pas autre chose qui peut faire office.

Si la réponse est non à l’une ou l’autre de ces 2 questions, alors, il peut être éliminé illico presto! Et Hop… un de moins! 

Un peu d’organisation!

Avant de vous lancer dans votre désencombrement, prévoyez des cartons en suffisances et des sacs poubelles pour trier comme suit:

  1. A conserver
  2. A Stocker
  3. A donner (uniquement les objets en bon état et complets)
  4. A vendre
  5. A jeter
  6. A rendre (pour les objets empruntés ou stockés qui ne sont jamais retournés chez leurs propriétaires)

Ensuite, ne négligez pas l’étape suivante qui est d’éliminer toutes les caisses qui doivent sortir. Inutile de les stocker dans le garage « en attendant que… ». On sait tous bien que le « en attendant que… » va s’amonceler et revenir dans votre habitation un jour ou l’autre… et tout le travail que vous aurez effectué sera perdu et on en reviendra au point zéro! 

Alors, on va jusqu’au bout de la démarche, et on va porter, dans la semaine, tous ces cartons à la déchèterie, à des associations, on revend sur seconde main et on rend à César ce qui appartient à César… 

Et enfin, savourez!

Alors, ça y est… vous y voyez déjà un peu plus clair dans votre salle de bain? Vous allez enfin pouvoir le prendre ce bon bain chaud de fin d’hiver sans devoir vider la baignoire de tous les vêtements qui y traînaient et en ayant gardé que votre bain moussant favori à la Verveine? 

Bravo, vous avez franchie une première grosse étape et la motivation s’installe pour attaquer la suite… 

RRROOOHHH… que ça fait du biiiiiiiieeeeennnnn
à sa maison et à son moral! 

Néanmoins, désencombrer son habitation peut faire peur et décourager si on se retrouve seul.e face à l’ampleur de la situation… Il n’y a aucune honte à demander de l’aide dans ces cas-là. Votre bien-être psychologique est en jeu et vous devez agir…

Alors, si vous avez besoin d’un coup de main, je peux vous aider dans votre démarche de désencombrement…

N’hésitez pas à me contacter soit pour un coaching en ligne, soit pour une prestation à domicile. Je serai ravie de vous aider dans ce premier pas vers un grand bol d’air…



Si vous avez aimé cet article... merci de le partager I
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *